Vie de l’école : journée de la bisexualité

Vie de l’école : journée de la bisexualité

Ce mercredi 23 septembre 2020, c’était la journée de la bisexualité ! En cette occasion s’est déroulé à l’ISIT le premier événement vie étudiante ayant lieu sur le campus d’Arcueil, organisé par une association qui fait ses premiers pas : Divers’ISIT.

Divers’ISIT, qu’est-ce que c’est ?

Liow, Alexandre, Gabrielle et Aure au café discussion Divers’ISIT.

L’association a ainsi pu mettre en place son premier café-discussion. Ces cafés-discussions se dérouleront à l’occasion d’événements ponctuels comme la journée de la bisexualité. Divers’ISIT en prévoit d’autres courant octobre, mois intitulé  « Amours épicènes » dans le cadre de la thématique annuelle de la diversité.

Ce premier café-discussion s’est déroulé dans la salle Schuman entre 12 h et 14 h. Il a été animé par Vincent-Viktoria, co-porte parole de Bi’Cause, l’association bi, pan et +. Plus d’une quinzaine d’étudiant·e·s ont ainsi pu échanger : informations, partages d’expériences, discussions autour des doutes et remarques de chacun·e·s…

Être bisexuel·le, c’est quoi ?

Le cliché qui veut que les personnes bisexuelles aient envie de coucher avec tout le monde a la peau dure. D’ailleurs, il ne faut pas oublier de dissocier orientation romantique et orientation sexuelle : il est possible d’aimer une personne sans ressentir de désir sexuel envers elle ou inversement.

Bi’Cause l’explique parfaitement dans son Manifeste des personnes bisexuelles et pansexuelles :  « Nous sommes attiré·e·s affectivement et/ou sexuellement par des personnes de toute identité de genre*, ou sans considération de genre**, que nous ayons ou non des pratiques sexuelles, et nous l’assumons.

Nous ne différons des personnes monosexuelles – hétérosexuelles et homosexuelles – que par cette attirance plurielle.

*« être attiré·e·s… par des personnes de toute identité de genre » est la base de la définition de la bisexualité mise en avant, de longue date, par Bi’Cause.

**« être attiré·e·s… par des personnes sans considération de genre » correspond à une définition de la pansexualité. »

Pour lire le manifeste entier, c’est ici !

Le drapeau bisexuel

Drapeau bi (gauche) et pan (droite) fondu utilisé par l’association Bi’Cause.

Conçu par Michael Page en 1998, le drapeau bi a trois couleurs : magenta, violet lavande et bleu royal. La couleur magenta représente l’attirance pour des personnes de même genre/sexe. Le bleu royal pour des personnes du genre/sexe différent (généralement opposé). La bande du milieu, couleur violet lavande, illustre l’attirance pour deux ou plusieurs* genres/sexes.

*Par son nom, l’orientation bi est souvent vue comme binaire : une personne bi aime les hommes et les femmes. Ce n’est pas toujours le cas ! Une personne bi peut-être attirée par des personnes de genres féminin et non-binaire, par exemple.

L’orientation pan est généralement méconnue et simplifiée en orientation bi. Pourtant, les personnes pan aussi ont un drapeau ! Il est rose, jaune et bleu. Le rose représente l’attirance envers les femmes, le bleu envers les hommes, et le jaune, entre les deux, est pour les personnes non-binaires (agenres, bigenres, fluides…).

Bi et pan, proches mais différents

Bienveillance et communication, clefs du bien-vivre ensemble.

Les personnes bi peuvent, comme dit plus haut, être attirées par d’autres personnes non-binaires, hommes, femmes… les personnes pan, elles, sont indifférentes au genre et au sexe des personnes envers lesquelles elles sont attirées.

Au-delà des mots, nuances et définitions qu’on peut trouver sur ces orientations, la plus adaptée reste celle que chaque individu choisit et qui lui convient le plus. Les orientations romantiques et sexuelles, qu’elles soient hétéro, bi, pan, asexuelles, aromantiques ou qu’elles relèvent du polyamour peuvent être parfaitement autodéfinies.

Quelle que soit l’orientation romantique ou sexuelle d’une personne, cette dernière ne concerne qu’elle et les personnes (consentantes) directement impliquées.

Aure Marthelot.

Un commentaire

  1. […] Octobre à l’ISIT, c’est le mois des amours épicènes, c’est-à-dire le mois où on prône la tolérance et la diversité quant aux orientations romantiques et sexuelles de chacun·e. Ce mois est parfait pour Divers’ISIT, la nouvelle asso de l’école en plein développement. L’association a déjà proposé un événement fin septembre, à l’occasion de la journée de la bisexualité.  […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s